Les Designers Africains à l’assaut du marché international

           Si la diversité progresse parmi les mannequins, c’est moins le cas parmi les créateurs de mode : on se souvient de l’événement que fut la nomination de Virgil Abloh à la tête de la maison Louis Vuitton Homme au printemps dernier.

Cependant, on voit de plus en plus émerger de nouveaux designers africains, encore peu connus du grand public, mais qui visent une clientèle internationale. Certains sont récompensés de prix internationaux et figurent dans des revues de mode renommée, ou se retrouvent dans la garde-robe de célébrités très exposées.

En effet, l’industrie de la mode africaine voit naître de nombreux talents çà et là, mais souffre encore d’un manque de visibilité ainsi que d’un réseau peu développé entre ses créateurs. Afin d’y remédier, la plateforme Industrie Africa qui se décrit comme étant « le premier showroom digital d’Afrique », a été créée afin d’offrir aux professionnels, comme aux amateurs, une vision globale du paysage africain de la mode contemporaine.

Fini la tendance passagère pour le wax ou la « mode ethnique » rapidement tombée aux oubliettes. Progressivement, les créateurs africains sont réellement reconnus sur la scène internationale, dans la mode comme dans les autres domaines artistiques : le prestigieux Woolmark Prize créé en 1953 (qui récompense les créateurs faisant un usage talentueux de la laine labelisée Woolmark) a récemment ouvert ses inscriptions aux créateurs africains. Dans le mobilier, en 2019, Ikea a lancé la collection Overällt en collaboration avec 8 designers africains ; selon le chef artistique de l’enseigne suédoise,

« Ikea s’intéresse à l’explosion créative qu’on observe en ce moment dans plusieurs grandes villes africaines. Nous voulons apprendre de ce mouvement, et le répandre dans le reste du monde ».

 

Beyoncé a elle-même rendu hommage au savoir-faire africain contemporain en optant pour des tenues de marques africaines exclusivement à l’occasion de son passage en Afrique du Sud en décembre dernier.

À ma petite échelle, je vous invite à découvrir quelques-uns de ces créateurs qui mettent à l’honneur une esthétique africaine contemporaine, et qui sortent du lot par leurs créations uniques, sophistiquées et engagées.

TONGORO (SÉNÉGAL)

Créée en 2016 par Sarah Diouf, une entrepreneuse issue du monde de la communication, cette marque propose des vêtements aériens et riches en motifs et textures pour un prix relativement accessible.

De Beyoncé à l’actrice française Karidja Touré, elle a aussi conquis le cœur des célébrités avec ses modèles. Le nom des pièces, toutes fabriquées à Dakar, renvoie à des expressions locales issues de divers pays d’Afrique, car la créatrice voit dans cette marque un moyen de célébrer le mode de vie africain et sénégalais en particulier.

La marque vient tout juste de lancer, en mars 2019, sa gamme « Mogö » dédiée aux hommes, que vous pouvez découvrir comme tout le reste sur son site et son compte Instagram.

Image Fatou 6

ANDREA IYAMAH (NIGERIA)

 

D’abord connue pour ses collections de maillots de bain atypiques, Andrea Iyamah a fait grandir sa marque avec une proposition riche de vêtements aux coupes sophistiquées et riches en détails, qui mettent en avant le corps de la femme qui les porte. En plus de créer de beaux vêtements (comme la plupart des marques citées dans cet article), les campagnes qui accompagnent les collections sont un plaisir pour les yeux.

 

Image Fatou 14

LOZA MALÉOMBHO (CÔTE D’IVOIRE)

Image Fatou 15

Depuis que ses créations ont été aperçues dans le clip Formation de Beyoncé, Loza Maléombho connaît son public d’adeptes, tous séduits par ces pièces au style décalé. D’abord créée en 2009 à New York, l’enseigne s’est relocalisée à Abidjan en 2013 où sont désormais fabriqués tous les accessoires tels que les sandales unisexe Fah Regal, signatures de la marque.

 

Image Fatou 19

Image Fatou 20

Image Fatou 21

CHRISTIE BROWN (GHANA)

Cette maison de luxe ghanéenne a été fondée en 2008 par Aisha Ayensu et propose des tenues de sortie d’inspiration multiculturelle. Seule marque ghanéenne à défiler à la Paris Fashion Week dès 2010 pour l’« Arise Afrique-à-porter », elle est depuis habituée des semaines de la mode et s’impose comme un nom incontournable de la mode africaine contemporaine.

Image Fatou 22

Image Fatou 23

RICH MNISI (AFRIQUE DU SUD)

 

Basée à Johannesburg, Rich Mnisi a été créée en 2014 par le créateur du même nom, lauréat la même année du « Africa Fashion International Young Designer of the Year ». Ses créations osées s’inspirent largement de la culture populaire tout en gardant des références culturelles qui les rendent uniques.

 

Image Fatou 32

LISA FOLAWIYO (NIGÉRIA)

 

Mêlant textiles traditionnels et silhouettes modernes, Lisa Folawiyo a donné une dimension globale à la mode nigériane. Au point que sa marque a collaboré avec L’Oréal pour une ligne de rouge à lèvres et stickers à ongles, ainsi qu’avec BlackBerry sur une collection de coques de téléphone. Pour en voir et savoir davantage, c’est par ici !

 

_By Fatou G.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s