Emilie et ses songes funambules : Blogueuse… Mais pas que !

Voici l’interview d’Emilie, une blogueuse-créatrice-graphiste grenobloise. En effet, elle semble toujours en activité, sans jamais s’arrêter de bouger, de créer, d’écrire, ou de développer la boutique qu’elle tient avec sa mère. Allez y faire un tour et rencontrez-la, elle est de très bonne compagnie et saura vous intéresser avec ses histoires !

Lire la suite de « Emilie et ses songes funambules : Blogueuse… Mais pas que ! »

Afrikntouch, la synergie afro-européenne

Avant Garde est allé interviewer une gémienne qui a récemment lancé son Instagram. Voici en exclusivité l’intégralité de l’interview !

 


 

Présente toi en quelques mots !

 Je m’appelle Oudy K. , j’ai 21 ans, et en 3 mots : éclectique, pétillante et un peu perchée (rires).

12596683_1683898665192373_1717891690_o
Oudy K., créatrice de @Afrikntouch

Quand est ce que tu as créé ton compte Instagram ?

Je l’ai créé il y a 4 mois mais je n’étais pas vraiment active dessus, je ne prenais pas ça au sérieux.

Quel est le thème de ton Instagram ? Et pourquoi ce thème ? 

Afrikntouch, c’est l’idée d’apporter une touche africaine sur chacune de nos tenues. J’essaie de promouvoir des tenues afro-européennes parce que je trouve la plupart des tenues relativement ternes. Avec une touche africaine, les tenues les plus lambda se retrouvent vivifiées, lumineuses. Et puis une vraie envie de montrer que les deux cultures ne sont pas incompatibles dans le domaine de la mode.

 

Comment as-tu reçu les premiers feedbacks de ton compte ?

J’ai deux petites sœurs qui sont très connectées (une des deux a plus de 1 400 followers, ndlr.) et très branchées ! Elles m’ont tout de suite conseillée sur comment développer mon compte : se rendre sur des comptes importants, utiliser des hashtags, être active, diversifier les photos… Avant de publier une photo, je leur demande toujours leur avis, ce sont mes premiers juges.

Est ce que tu comptes te faire connaître à GEM ?

Au début, je voulais rester anonyme en faisant connaître le compte à mes amis. Je ne savais pas trop si les étudiant(e)s s’intéressaient à ça, mais ça va être l’occasion de leur faire connaître ! Et puis j’ai un peu peur de la critique, je commence à peine à prendre confiance en ce que je fais. Je préfèrerais qu’on s’intéresse plus à ce que j’essaie de promouvoir plutôt qu’à moi en tant que personne.

Pour le moment, le compte est essentiellement destiné aux femmes. A quand le style afro-européen pour les hommes ?

Mais il y a déjà des hommes qui suivent mon compte et qui aiment ce que je fais ! Pour la plupart, ils s’intéressent déjà à la mode. Puis c’est un thème qu’on ne voit pas souvent chez les hommes. Dès février, je commencerai à poster des looks masculins. Je vais m’inspirer de toi ! (rires)

Quels sont tes projets à plus long terme ?

La priorité, c’est d’augmenter la visibilité du compte, puis je pense à créer mon blog dans quelques temps. J’ai envie de fédérer une communauté et je pense que cela sera plus facile avec un blog. Puis tout le monde n’est pas forcément sensible à Instagram. Le blog fait très professionnel. Avec Instagram, je partage des looks, je trouve quelques fois certaines pièces que je publie sur le compte. L’objectif, avec le blog, c’est de défendre des valeurs que je partage comme l’éthique, l’environnement, le commerce équitable… Je veux donner plus de profondeur à mon travail.

12399315_1683892218526351_1706341641_n
Le logo @Afrikntouch

 

Et pourquoi ne pas créer ton entreprise ?

L’idée fait son chemin… Le compte Instagram, c’est vraiment l’épreuve du feu (rires). Une créatrice a déjà republié une de mes photos sur son propre compte Instagram ! A la base, je voulais faire une marque spécialisée dans les produits modes ethniques africains. Mais beaucoup de personnes se sont déjà lancées, le marché est presque à maturité mais tout le monde fait ça chacun de son coté. Donc j’ai plutôt en tête l’idée de devenir un « label » qui certifierait des produits, des marques qui respectent les valeurs que je défends. J’espère en faire mon métier dans un futur proche.

La question de la fin : qu’est ce que tu me conseillerais comme pièce pour réveiller mon look grenoblois terne d’hiver? 

Une chemise bleu nuit à motifs ethniques ou une écharpe en laine mérinos orange & rouge. Rien de mieux que les couleurs du soleil pour contrer le ciel nuageux de Grenoble.

 

Par Thomas C.

L’essentiel de janvier 2016

Avant Garde continue en cette année 2016 à vous présenter ses coups de coeur, ses découvertes, son actualité… Voici son numéro de janvier !

 


 

What’s up in haute couture ?

  • Décès de André Courrèges

4930569463_520df6b770courreges-1966-willy-rizzo-

 

Grand créateur avant-gardiste aux créations minimalistes et futuristes et surtout père de la mini jupe André Courrèges nous a quitté le 7 janvier.

 

 

 

  • Fashion week masculine

 

12626194_10204075812054286_1913409407_n.jpg

 

 

Après Londres et le Pitti Uomo à Milan, la fashion week a débarqué dans notre capitale. Premier coup de coeur d’Avant Garde : les silouhettes élégantes et structurées de Marni, ainsi que l’homme urbain chic de Coach

 

 

 

  • Ouverture d’une boutique Paco Rabanne à Parispaco rabanne

 

La maison Paco Rabanne a ouvert en effet sa première boutique à Paris au 12 rue Cambon, dans le premier arrondissement, le 21 janvier !

 


La collab’ du mois

  • Ines de la Fressange x Uniqlo

Cette collab’ date de décembre 2015 mais n’a été mise en vente qu’à partir du 21 janvier 2016 sur le site e-shop d’Uniqlo voilà pourquoi on vous en parle maintenant !
Voici le lien ici.

INESe

La collab’ avec la compagnie japonaise s’est articulée autour de 3 thèmes :

– voyages : des vêtements en coton d’inspiration safari
– sport : des polos, des mailles, … mais tout ça dans l’esprit parisienne branchée
– écolières : des pièces, qui nous rappellent les uniformes japonais, majoritairement bleues, couleur fétiche d’Ines


 Le coup de coeur d’Avant Garde

Ce mois ci Avant Garde vous présente son coup de coeur pour un site internet : Lookbook.nu !

Si vous êtes en panne d’inspiration pour créer de nouveau looks, le site Lookbook.nu est fait pour vous. Ce site recense des milliers de photos de bloggeurs ou d’amateurs de mode prenant en photos leurs looks et les partageant sur le site. La diversité des looks (femme & homme, site international…) ravira tout le monde puisque vous trouverez les looks de personnes vivant aux quatre coins de monde.

Mieux encore, le succès de certaines personnes sur Lookbook leur a permis de lancer leur entreprise (la majorité étant des marques de vêtement).

Alors n’hésitez plus et lancez vous dans l’aventure Lookbook.nu !


 

Le WTF ?!? du mois

Les pièces « set de table » de Schiaparelli pour le printemps/été 2016 :

Bon, on sait que parfois les pièces sur les défilés haute couture nous étonnent, nous font rire, nous plaisent ou nous déplaisent fortement au contraire, ou encore nous font penser le fameux « franchement c’est beau mais c’est IMPORTABLE » ; aujourd’hui nous classons ces pièces dans aucunes de ces catégories tellement elles sont WTF.

Les fruits, les légumes, les assiettes et les couverts, c’est dans notre cuisine pas sur nos vêtements… Dommage parce que les coupes des robes sont vraiment sympa!

En revanche, pour le reste des pièces, on adore le défilé !


 

Le Do It Yourself

Ce mois ci Avant Garde vous apprend comment soigner votre petite peau malgré les agressions gelées de l’hiver en vous proposant la confection d’un gommage hydratant maison à moindre prix ! (Pour les garçons : voilà une idée de cadeau d’anniversaire pour votre copine si vous êtes actuellement ruinés!)

Ce dont vous avez besoin :

STEP 1

  • huile de coco
  • huiles essentielles de votre choix en fonction des vertues souhaitées (dans notre cas basilic citron pamplemousse cannelle et et quelques fleurs de Bach)
  • zeste d’orange
  • sucre ou sel
  • colorants alimentaires
  • pot en verre où on peut y plonger la main
  • Masking tape et billes colorées pour la déco (facultatif)

STEPP 1

 

 

1) Dans un verre doseur ajouter environ deux cuillères à soupe d’huile de coco ensuite faire chauffer au micro-ondes (on doit obtenir environ 1/10 de liquide)

 

 

Puis ajouter environ une goutte de chacune des huiles essentiels choisies

 

 

STEP 2

 

2) Colorer le sucre :
Mettre le sucre dans le pot que nous allons utiliser pour le gommage à environ un tiers ensuite comme nous souhaitons faire un gommage « tonique » nous allons le colorer en plusieurs couches de dégradé de jaune et rouge

Ensuite mélangez le sucre avec une fourchette et une fois que les gouttes de colorant sont déposés à l’intérieur ajustez pour obtenir la couleur désirée

 

 

STEP 3

 

3) Ensuite faire les zeste d’orange et les rajouter avec e liquide dans le sucre.

 

Attention : ajustez la consistance afin que la couche qui soit en bas le soit un peu plus que la seconde.

Puis verser la seconde, la troisième couche, (autant que vous le désirez) dans le pot…

 

 

 

STEP 4

 

 

4) Laissez parler votre imagination pour la déco de votre pot : rajoutez éventuellement des petites billes colorées dans le gommage, du masking tape sur le couvercle, une petite ardoise pour indiquer ce qu’il y a à l’intérieur ou à qui il est destiné…

 

 

 

 

Et voilà votre gommage est prêt ! Comme il est composé de produit naturel il sera à consommer sous les 2 mois suivant maximum. Grâce à l’huile de coco votre peau en ressortira super méga hydratée et tout ça avec des produits accessibles!

PS : on vous montre nos idées couleurs !

colors


On a testé pour vous

Avant Garde a décidé de faire dans l’originalité et de changer un peu du test produit basique : ce mois ci on vous présente un profil instagram pas comme les autres.

Avant Garde est allé interviewer Oudy K., étudiante de GEM, qui a lancé son Instagram @Afrikntouch. Cet Instagram recense le meilleur des looks afro-européens ainsi que certaines pièces disponibles à l’achat.

Vous pouvez retrouver l’intégralité de l’interview sur le blog d’Avant Garde.

 


 

Ça s’est passé à Grenoble

Ce mois ci Avant Garde a organisé un Afterwork au Trocadéro qui a rencontré un grand succès. Au programme :
– Des mets délicieux : bières, verres de vin accompagnés de copieux plateaux de fromages et/ou charcuterie
– De la musique : le label de musique électro Nymphony Records nous a fait l’honneur de collaborer avec nous une fois de plus pour cet Afterwork et nous a ambiancé tout au long de la soirée
– De la mode : le Boudoir d’Annabel nous a honoré de sa présence. Ce concept-store aussi gourmand que stylé nous a fait craqué sur les collections de la boutique qui était exposé dans le bar, et pour lesquelles nous avons eu droit à un -10% supplémentaire qui fait plaisir !
– De la beauté : il était en effet possible de se faire poser du vernis et de se faire maquiller

Bref c’était le combo parfait pour passer une bonne soirée !

 


 

Les bons plans du mois

Ce mois ci, Avant Garde vous gâte avec 2 bons plans :

  • Montre : On vous a dégoté un code promo pour les montres Daniel Wellington que tout le monde continue de s’arracher : 15% de réduction avec le code « BONHEURS »
  • Tirage de photos sous format Polaroïd : on a pas tous un petit pola sous la main ou même le savoir faire de prendre une belle photo avec… Pas de panique Cheerz (application mobile) imprime les photos de votre smartphone pour vous sous format pola, c’est pas génial ça ? Avant Garde vous a trouvé un bon plan : 5€ offert sur l’appli avec le code « MARCIK7« 

 

Par Léna DP. et Thomas C.

 

Un été avec Mespadrilles.

tumblr_n4uj1ouclS1rog3k6o1_1280

Après avoir participé à la conférence Mode in Gem, les jeunes créateurs de Mespadrilles nous parlent de leur concept, leurs inspirations et leurs projets. 

———

Présentez vous :

Guillaume Lambert, 20 ans, 1ère année d’ESC parcours Management à GEM. Gérant associé – Responsable Commercial

Gianni d’Agnolo, 20 ans, BTS Communication visuelle option Multimédia à Lycée Initiative. Associé – Responsable communication & marketing

Charles Bernardini, 23 ans, Ingénieur Estaca, Mastère Spécialisée Entrepreneurs à GEM. Associé – Responsable production & gestion de projet

Quel est le concept que vous avez souhaité développer ?

Nous souhaitons proposer, à nos clients, la vente d’espadrilles de qualité, tendances ou personnalisables, fabriquées en France, via une boutique en ligne.

Comment vous est venu l’idée de créer des espadrilles personnalisables ?

Mespadrilles à l’origine, c’est deux amis d’enfance : Guillaume, l’entrepreneur aux milles et une idées et Gianni, l’artiste qui manie les crayons de couleurs comme personne.

En 2011, un peu avant le festival Rock en Seine, Guillaume a eu l’idée de customiser une paire de converse en fin de vie afin de porter une paire de chaussure originale pour l’occasion. Il a naturellement demandé à Gianni de lui personnaliser ses baskets.

La paire de basket colorée a rencontré un franc succès lors de l’évènement, faisant naître le projet Curtis (nom du projet à l’origine) !

Pourquoi avoir choisi les espadrilles ?

Tous les deux ont cogité ensemble sur ce projet pendant de longs mois : “Une paire de basket, c’est bien, mais ça existe déjà… -Alors pourquoi pas des espadrilles ? -La personnalisation d’espadrilles… du jamais vu! C’est cool et tendance, c’est sûr, ça va marcher !”

tumblr_n4uj1ouclS1rog3k6o2_1280

Où en est la société ?

Gianni et Guillaume ont rejoint l’incubateur de Grenoble Ecole de Management, IncubaGEM, en décembre 2013. C’est là qu’ils ont rencontré Charles. Il était membre de l’équipe d’IncubaGEM dans le cadre de son Mastère Spécialisé Entrepreneurs. Tuteur du projet, à l’époque, séduit, il a décidé de prendre plus concrètement part au projet en leur proposant de s’associer. Les deux amis ont naturellement accepté et aujourd’hui cette association a permis de structurer le projet et de le lancer.

La société a été créée en S.A.R.L, le 25/03/2014. Tous les trois sont associés et Guillaume a été désigné gérant. Les contrats avec les fournisseurs sont finalisés et le site web va être lancé début mai 2014. Ils proposeront d’abord des modèles de série, puis mi mai, le module de personnalisation sera lancé afin de permettre au client la création de sa propre paire.

Comment décririez vous Mespadrilles, votre univers…

L’univers de Mespadrilles se veut détendu, tendance, exclusif et qualitatif. Nous proposons un produit estival. En vacances pour être bien dans son esprit, c’est bien connu, il faut être bien dans ses pompes. La toile des Mespadrilles a un rendu unique qui procure un réel confort une fois chaussée.

Le designer de la bande, Gianni (un italien dans la mode, ça fonctionne plutôt bien) a réalisé la collection 2014 avec pour l’instant 25 modèles de séries que nous avons voulu tendance.

De plus, avoir une paire de Mespa, c’est avoir un produit unique. Pas la peine de préciser pour les modèles personnalisés, l’exclusivité du produit va de soi. Toutefois, même les modèles de séries limitées à 60 paires distribuées par mois, seront alors exclusifs. Enfin c’est aussi la qualité de la chaussure qui la rend unique. Nous travaillons actuellement avec l’une des dernières fabricantes d’espadrilles à Mauléon, dans le pays basque, capitale de l’espadrille. La maison Prodiso est composée de cinq couturières qui assemblent à la main les espadrilles dans un atelier on ne peu plus authentique.

Quel est votre créateur préféré ?

Nous en avons choisi deux. Le premier influant dans la mode féminine : JC Castelbajac et le dernier influant dans la mode masculine : Masaya Kuroki, couturier de Kitsuné.

Qui aimeriez vous voir porter vos créations?

Arnaud Montebourg, il a déjà la marinière « made in France », pourquoi pas les espadrilles ? Et on va pas se le cacher ça nous ferait un sacré coup de com’.

Norman, parce qu’il nous fait marrer et on en est sûr il va « adorer le concept »

Les Nuls, pour leur prouver qu’en espadrilles on n’a pas forcement des ampoules, qu’on n’a pas l’air d’un con et qu’elles tiennent bien plus de trois semaines.

Ou partez vous en vacances avec vos espadrilles ?

Tout d’abord à Biarritz, pays de l’espadrille, obligé de rendre hommage.

Puis en Bretagne, pour que Charles le troisième associé nous fasse découvrir sa région natale.

Enfin au Touquet, parce que c’est vraiment trop stylé.

L’info en bonus 

En cette période de morosité nous voulons surprendre en étant généreux. La paire d’espadrilles ne voyage pas seule, elle est livrée avec un sac en coton réutilisable, notamment pour la plage, un sticker pour décorer sa voiture, son casque … et une carte postale pour écrire à ses amis ou décorer son frigo.

———

Camille C. et Pauline R.

Marianna Cimini SS14

tumblr_mv7zw7VDfe1rog3k6o1_1280

Acclamée par le Vogue Italie, et finaliste du concours « Next Generation », Marianna se positionne dans la lignée des créateurs italiens qui montent. Depuis notre rencontre à la Fashion Week de Milan, nous continuions de suivre de très près cette créatrice. De passage à Paris pour présenter sa collection, l’occasion était parfaite pour nous revoir et parler de ses nouvelles créations.

Comment définies tu cette collection ?

Pour cette collection, je me suis beaucoup inspirée de l’univers des années soixantes et de Jacky Kennedy. J’avais envie de proposer des créations douces sans être trop féminines, originaux mais intemporelles. La tulipe est par ailleurs le fil conducteur de ma collection puisqu’on la retrouve sur toutes les créations. Elle représente parfaitement l’esprit que je voulais apporter à cette collection puisqu’elle est romantique mais pas féminine.

Quelles sont les couleurs phares que tu as choisis ?

Je n’ai pas l’habitude d’utiliser des couleurs vives. J’aime ce qui surprend mais cela doit être fait tout en discrétion. J’ai donc choisi des couleurs primaires comme du bleu, du rouge et du vert. Mais il y a aussi beaucoup de blanc. Avec des couleurs aussi discrètes, je peux choisir des coupes géométriques et me permettre plus d’excentricité. Un imprimé est par ailleurs récurant dans la collection printemps été 2014; il représente une tulipe bleu ciel et rouge. je l’ai dessiné personnellement; il s’agit donc d’un modèle unique.

Quelle est ta pièce préférée ?

Incontestalement, le manteau bleu marine. C’est selon moi la pièce qui reflète le mieux l’esprit de la collection. Il représente une tulipe mais la matière synthétique casse le côté trop féminin de la pièce.

tumblr_mv7zw7VDfe1rog3k6o2_1280

Quand aimerais tu que tes créations soient portées? 

J’ai crée cette collection pour qu’elle soit portée tous les jours. On y retrouve mon style que je définie comme sportswear/chic. Chaque pièce peut être portée aussi bien pour aller au travail que pour partir en vacances. Ce sont les pièces dans lesquelles on se sent bien: ce genre de pièce qu’on pourrait porter tous les jours.

Aujourd’hui, tu exposes tes pièces à Paris. Pourquoi la France ?

Paris c’est une ville phare en matière de mode. Aujourd’hui, en pleine fashion week, j’essaye de présenter mes collections à un public que je ne toucherais pas à Milan.

Quels sont les gammes de prix pour tes créations ?

Chaque pièce est confectionnée manuellement, en Italie. C’est un travail minutieux qui requière beaucoup d’attention. Mes créations varient entre 15O et 550 euros.

tumblr_mv7zw7VDfe1rog3k6o3_1280

Depuis notre rencontre à la fashion week de Milan, quelles ont été les évolutions pour Mariana Cimini ?

Depuis la Fashion week de Milan, j’ai eu la chance de rencontrer beaucoup de personnes. Ma collection a reçu un franc succès ce qui a permi de donner un véritable coup de pousse à Mariana Cimini Design. J’ai eu aussi la chance de participer à un concours de créateurs organisé par le Vogue Italie.

http://www.mariannacimini.it/

Interview de Margot, du blog You Make Fashion.

 INTERVIEW DE MARGOT, DU BLOG YOU MAKE FASHION.<br /><br />
.<br /><br />
.<br /><br />
Margot fait partie des bloggeuse qu’on ne présente plus. Sur son blog, You Make Fashion, elle nous fait partager son quotidien, poste des photos de ses tenues et propose des Do It Yourself à tomber. Margot a accepté de répondre à mes questions:<br /><br />
Comment définirais tu “You Make Fashion”?<br /><br />
Je prône la simplicité. Mes looks, mes DIY… sont simples. J’aime que mes lectrices apprécient mes idées et puissent les reproduire ou s’en inspirer.<br /><br />
 Ou puises tu tes inspirations pour tes Do It Youself?<br /><br />
Sur les podiums, dans les boutiques, dans la rue… je m’inspire pour customiser mes basics. Quelle est ta tenue préférée? Tee-shirt / short et sneakers. Je voudrais vivre dans un pays où il fait assez chaud pour vivre en short toute l’année.<br /><br />
 As tu une icone de mode dont tu t inspires?<br /><br />
Non. Je ne suis pas du style à avoir une icône. Mais je regarde beaucoup les blogs étrangers.<br /><br />
 Y a t il une créateur ou une maison que tu aimes particulièrement?<br /><br />
Oui, Maison Martin Margiela. Cette maison mélange l’humour et la mode.<br /><br />
 A quoi ressemble une de tes journées types?<br /><br />
Je me reveille l’iPhone à la main je regarde mes réseaux, mes mails et je réponds à mes commentaires. Je relais le nouvel article du jour et je peux commencer ma journée. J’ai deux types de planning ensuite. Si c’est une journée “blog” j’enchaine les RDV avec les marques, avec les copines pour faire des photos de mon look puis le soir j’ai au moins un événement blog. Si c’est une journée travail je suis chez moi, sur mon bureau devant mon ordinateur. Et le soir je me force à mettre de côté mon ordi et mon téléphone.<br /><br />
 Selon toi quel est le must have de la saison?<br /><br />
Cette saison : le tartan ! Et il y a de quoi s’amuser.<br /><br />
A quelle pièce tu ne succomberas pas?<br /><br />
Je ne sucomberrais pas au manteau rose poudre. Je suis petite et blonde. Je ne veux pas avoir l’air d’une écolière.<br /><br />
Quelle avenir vois tu pour ton blog?<br /><br />
Une question que je me pose souvent et je n’ai pas de réponse. Il va évoluer avec moi, avec ma vie et avec son temps. Et tout cas je garde toujours en tête que tout peut aussi s’arrêter demain. C’est pourquoi je ne me cantonne pas uniquement à mon blog.<br /><br />
Camille C.

Margot fait partie des bloggeuse qu’on ne présente plus. Sur son blog, You Make Fashion, elle nous fait partager son quotidien, poste des photos de ses tenues et propose des Do It Yourself à tomber. Margot a accepté de répondre à mes questions:

Comment définirais tu “You Make Fashion”?

Je prône la simplicité. Mes looks, mes DIY… sont simples. J’aime que mes lectrices apprécient mes idées et puissent les reproduire ou s’en inspirer.

Ou puises tu tes inspirations pour tes Do It Youself?

Sur les podiums, dans les boutiques, dans la rue… je m’inspire pour customiser mes basics. Quelle est ta tenue préférée? Tee-shirt / short et sneakers. Je voudrais vivre dans un pays où il fait assez chaud pour vivre en short toute l’année.

As tu une icone de mode dont tu t inspires?

Non. Je ne suis pas du style à avoir une icône. Mais je regarde beaucoup les blogs étrangers.

Y a t il une créateur ou une maison que tu aimes particulièrement?

Oui, Maison Martin Margiela. Cette maison mélange l’humour et la mode.

A quoi ressemble une de tes journées types?

Je me reveille l’iPhone à la main je regarde mes réseaux, mes mails et je réponds à mes commentaires. Je relais le nouvel article du jour et je peux commencer ma journée. J’ai deux types de planning ensuite. Si c’est une journée “blog” j’enchaine les RDV avec les marques, avec les copines pour faire des photos de mon look puis le soir j’ai au moins un événement blog. Si c’est une journée travail je suis chez moi, sur mon bureau devant mon ordinateur. Et le soir je me force à mettre de côté mon ordi et mon téléphone.

Selon toi quel est le must have de la saison?

Cette saison : le tartan ! Et il y a de quoi s’amuser.

A quelle pièce tu ne succomberas pas?

Je ne sucomberrais pas au manteau rose poudre. Je suis petite et blonde. Je ne veux pas avoir l’air d’une écolière.

Quelle avenir vois tu pour ton blog?

Une question que je me pose souvent et je n’ai pas de réponse. Il va évoluer avec moi, avec ma vie et avec son temps. Et tout cas je garde toujours en tête que tout peut aussi s’arrêter demain. C’est pourquoi je ne me cantonne pas uniquement à mon blog.

Camille C.